Vive la vaccination

Beaucoup de débats aujourd’hui sur les opposants à la vaccination. Saluons Le Monde qui tient une rubrique pertinente des contre-vérités proférées par des militants anti-vaccination. Mais, hélas, les politiques de santé publique ont parfois contribué à renforcer les résistances.

Un premier exemple : la campagne d’éradication de la poliomyélite lancée à la fin du siècle dernier sans prendre en compte les représentations des populations et qui s’est heurtée à de fortes résistances dans quelques régions du monde. Initialement fixée à 2000, l’éradication n’est pas encore à portée de main, après une large utilisation d’énergie et de dollars.

Et un second : en 2009 le gouvernement français a lancé une grande campagne de vaccination (objectif : couverture de 85 %) contre la grippe H1N1. Cette campage a été tellement mal menée que dix fois moins de personnes se sont fait vacciner, que les réticences ont été renforcées et que le taux de couverture vaccinale contre la grippe a chuté et n’a toujours pas retrouvé son niveau de 2008.

Alors, bravo Agnès Buzyn qui a le courage de mener une politique volontariste.

Et je renvoie à un article que j’ai publié sur les résistances à la vaccination : Vacciner c’est convaincre.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s