La chasse ? Rien à voir avec Ebola dans les pays épidémiques confirment les CDC

Dans un article que j’ai publié voici un an sur les erreurs de la communication sur Ebola1, j’ai écrit qu’en Guinée des « responsables locaux ont remisé » une boîte à images qui diffusait des messages erronés sur la chasse, pour n’avancer que des messages ciblés sur la transmission interhumaine. J’ai en réalité largement sous-estimé ce rejet, salutaire, de messages qui nuisaient à la promotion des vraies mesures de prévention.

La revue des Centers for Disease Controls vient de publier un article qui dresse un bilan des connaissances, attitudes et pratiques concernant Ebola à la fin de l’épidémie en Guinée2. 6 273 personnes ont été interrogées sur plusieurs dizaines de connaissances et pratiques … dont pas une seule ne concerne le gibier, la « viande de brousse » comme on dit en Afrique, qu’il s’agisse de chasse, de dépeçage ou de consommation. Pour les spécialistes qui étaient en première ligne dans l’un des trois pays touchés par l’épidémie, la viande de brousse n’a, tout simplement, rien à voir avec la prévention de l’infection. En revanche, ils ont demandé aux enquêtés s’ils pensaient qu’Ebola pouvait être transmis, par exemple, par l’air, les moustiques, le contact avec les malades et les morts.

J’ai montré que dans l’ensemble de l’Afrique le principal message mis en avant et retenu par les populations étaient de prétendus risques liés à la chasse, sans aucun fondement scientifique. Cette stratégie de communication erronée a détourné des vrais messages de prévention et décrédibilisé l’ensemble de la communication sur la maladie car les gens ont massivement continué à chasser et consommer du gibier, sans contracter Ebola. Sauf, bien sûr, dans les pays où les responsables de la santé publique ont développé leurs propres messages, comme, par exemple, en Guinée, au Togo ou au Gabon.


Un kit de communication adapté

Pour le gouvernement togolais, j’ai réalisé un Kit de communication sur les maladies infectieuses et Ebola appuyé sur les résultats d’une enquête anthropologique : http://sante-afrique.fr/communication-ebola.html.


1 Seytre B., Les errances de la communication sur la maladie à virus Ebola, Bull. Soc. Pathol. Exot., oct 2016, DOI 10.1007/s13149-016-0524-z.

2 Jalloh MF. et coll., Knowledge, Attitudes, and Practices Related to Ebola Virus Disease at the End of a National Epidemic – Guinea, August 2015, MMWR, October 20, 2017, vol.66, n° 41.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s